26 janvier 2023

L'édito 2022 de Jean-Philippe Richaud : une conjonction de cycles nouveaux

Télécharger
Accueil / Actualités / L’édito 2022 de Jean-Philippe Richaud : une conjonction de cycles nouveaux

La science économique peut être considérée d’une certaine manière comme la recherche d’une solution globale à une agrégation de déséquilibres, commerciaux, monétaires, financiers et de plus en plus extra-financiers. Les enjeux politiques, intimement liés aux contraintes physiques de notre environnement, à nos idéaux individuels ou collectifs, à nos choix passés et aux confrontations  on résolues, constituent une contrainte temporelle dont on peut difficilement s’affranchir, démocratiquement en tout cas. Cela donne un sens tout particulier aux événements récents et à l’horizon de résolution des problématiques actuelles.

Un nouveau cycle économique

La toile de fond du dérèglement climatique s’impose à tous sur la planète, avec une appréciation de l’urgence toutefois bien différente d’un individu à l’autre, d’un pays à l’autre, d’un continent à l’autre. Malgré tout, dans ce cadre paradoxal, l’élan semble résolument donné. A tout le moins, les consciences s’éveillent à un but partagé, faire de notre espace commun un bien durable. La résolution des grands déséquilibres environnementaux (climat, biodiversité) va mobiliser d’importantes ressources financières, et pas seulement de la bonne volonté et de l’auto-discipline. Bien sûr, il faut agir à l’échelle humaine et chaque pas compte, mais sans une coordination d’ensemble et des engagements collectifs le devenir de nos modes de vie semble compromis.

Un nouveau cycle sociétal

Des facteurs exogènes, la guerre en Ukraine, le Covid, les mouvements populaires pour une vie plus démocratique, viennent également amplifier les déséquilibres « normaux » et y ajoutent des bouleversements sociétaux déjà mesurables. Inflation et disponibilité de l’énergie et des matières premières en constituent les témoins les plus lumineux. L’ampleur des évolutions comportementales à l’œuvre est inédite, et se traduit par une polarisation des idées et des affiliations, une opposition forte entre les tenants d’une démocrature renforcée et ceux d’une évolution consensuelle, concertée mais à action ralentie.

Un nouveau cycle de gouvernance

Les considérations de réglementation financière qui inscrivent au bénéfice des investisseurs des objectifs de clarté, de transparence, et de réalité des actions menées par les gérants, amorcent une évolution majeure de la gestion d’actifs : la mesure des impacts. De ces attentes de calibrage des gestions autour des impacts ciblés ou pilotés va naître une nouvelle forme d’intervention sur les marchés financiers.

Un nouveau cycle d’investissement

Cette conjonction de cycles nouveaux quel que soit l’endroit de la planète que l’on considère est probablement assez inédite dans l’histoire de nos sociétés, et constitue certes un challenge mais aussi un motif d’espoir d’une réelle évolution sociétale. Avec ses fonds d’Impact Investing dédiés à la régénération de l’Ocean et à la production d’énergies nouvelles, ou bien avec ses solutions de financement en Mezzanine ou en Multi-Stratégie, SWEN se positionne à l’avantgarde de ces nombreux changements, et entre aussi à cette occasion dans un nouveau cycle de collecte. Toujours forts et honorés du soutien de nos investisseurs pour agir en faveur d’une finance responsable.

Cette conjonction de cycles nouveaux est probablement assez inédite dans l’histoire de nos sociétés, et constitue certes un challenge mais aussi un motif d’espoir d’une réelle évolution sociétale

Jean-Philippe Richaud
CIO de SWEN Capital Partners